Réforme du collège: à bas l’élitisme, vraiment?

À chaque réforme du système « éducatif » – je mets le mot entre guillemets, vu le nombre d’élèves qui en sortent chaque année sans même maîtriser les savoirs fondamentaux, en témoignent les fautes d’orthographe qui émaillent les courriers, les commentaires de blog et même des articles de journaux, un comble! -, il est un refrain que nos « pédagogues » ne manquent jamais d’entonner: celui de « l’égalité » – plus exactement de l’égalitarisme, qui prétend créer l’égalité de force là où elle ne pourra jamais exister – et de la lutte contre « l’élitisme ». Les enseignements de latin et de grec? « Trop élitistes! », chante-t-on en chœur rue de Grenelle. Les classes européennes, les classes bi-langues? « Trop élitistes! », s’insurge-t-on chez Najat Vallaud-Belkacem. Pourtant, il semblerait que ces mêmes idéologues n’aient en réalité rien contre cet élitisme honni… à condition qu’ils fassent eux-même partie de l’élite.

Lire la suite