Retour de bâton chez Air France

Après avoir appris l’agression d’un dirigeant d’Air France par certains membres de syndicats autoproclamés “représentatifs”, et ayant lu certaines réactions sur Twitter – manifestement du côté des syndiqués –, j’ai pu constater l’emploi – sans jeu de mots – d’un certain terme qui en dit long sur la mentalité qui règne au sein des milieux les plus archaïques de France. Il s’agit du mot « violence ».

En effet, aux yeux de certains dinosaures cégétistes et autres rouges du même type, les victimes de cette violence seraient… les employés d’Air France, pour lesquels la perte de leur emploi serait particulièrement traumatisante, beaucoup plus que se retrouver à moitié à poil devant une foule en colère. Honnêtement, je ne sais pas s’il faut en rire ou en pleurer.

Lire la suite

Publicités